MENU

Appel immédiat à participer : Groupe de travail sur les compétences

Joignez-vous au groupe de travail de SFC sur les compétences : ne manquez pas la réunion de lancement à la fin mars 2016.

L’une des priorités de Safe Food Canada (Salubrité des aliments Canada) est de mettre sur pied des modèles de compétences pancanadiens de salubrité des aliments pour l’industrie et les travailleurs gouvernementaux. Safe Food Canada procède présentement à la structuration d’un groupe de travail qui représentera collectivement :

  • L’ensemble des secteurs et sous-secteurs de l’industrie alimentaire
  • Les organismes gouvernementaux, les Conseils et les associations
  • Le milieu universitaire

Les membres de ce groupe entreprendront une initiative qui s’étendra probablement sur plusieurs années et qui comptera différents volets.

Comme nous pouvons l’observer, le visage de la chaîne alimentaire a changé considérablement à l’échelle internationale. Les Canadiens font maintenant face à plusieurs enjeux : les nouvelles technologies, la croissance des nouvelles entreprises alimentaires, l’émergence de nouveaux pathogènes et de risques alimentaires, les accords commerciaux, et la complexité croissante de la gestion de la salubrité des aliments et de l’évaluation du risque.

Ces défis actuels ont contraint les organismes de réglementation et les entreprises à s’engager à collaborer davantage, à participer à des dialogues avec les différents secteurs de l’industrie et à faire des recherches communes. Lorsqu’ils s’attardent à la conception et à l’implantation de la formation sur la salubrité des aliments et la protection des aliments, l’industrie, le gouvernement et le milieu universitaire constatent tous un manque de cohérence et d’intégralité.

La première étape pour l’implantation d’une formation uniforme et de haute qualité est l’élaboration d’un modèle de compétences. Il y a une quantité considérable d’informations disponibles dans les ressources déjà existantes et chez les informateurs clés qui offrent des idées sur la façon de créer des modèles de compétences ainsi que des programmes d’étude pour la salubrité des aliments et la protection des aliments. Cependant, ceux-ci offrent de l’information fragmentée et ils ne présentent pas le panorama des exigences d’apprentissage de la salubrité des aliments pour les travailleurs du domaine de l’alimentation, les organismes de réglementation ou les responsables de l’élaboration des politiques de l’industrie alimentaire canadienne. C’est exactement pour ces raisons que Safe Food Canada (Salubrité des aliments Canada) a formé un groupe de travail sur les compétences.

Étendue des travaux

En tant que membre de ce groupe de travail, vous aiderez Safe Food Canada (Salubrité des aliments Canada) à établir les cadres de haut niveau pour les modèles de compétences qui formeront les fondements d’un modèle de compétences qui sera le meilleur de sa catégorie. Ce dernier inclura toutes les compétences pour tous les postes de l’industrie alimentaire canadienne et du gouvernement reliés à la salubrité des aliments.

Objectifs

Notre objectif est de rédiger une première ébauche du standard de qualité de ladite

formation. Cette ébauche pourra éventuellement être développée pour devenir un standard

accessible au public.

Processus

Les étapes à court terme du processus sont décrites ci-dessous. Les processus détaillés

pour s’attaquer aux modèles de compétences individuelles seront déterminés pendant

l’étape 6.

  1. Collecter les données concernant les rôles et les niveaux des emplois, les catégories des compétences et les sujets des compétences, puis évaluer les interrelations parmi ces attributs.
  2. Établir les cadres de haut niveau pour les modèles de compétences : déterminer les modèles distincts à être développés et les rôles d’emplois spécifiques à chaque modèle. (On fera référence aux modèles existants de l’ACIA et du IFPTI et on en tirera partie lorsque cela sera possible et approprié.)
  3. Identifier les priorités pour le développement de modèles de compétences et se mettre d’accord sur celles-ci.
  4. Aller chercher de l’information additionnelle sur le sujet en interrogeant les experts et les informateurs clés, tel que requis.
  5. Mettre au point un plan de projet et établir un échéancier pour les modèles de compétences.
  6. Des sous-équipes s’attaqueront aux modèles de compétences soit de façon simultanée, soit de façon consécutive. L’approche sera à déterminer.

 

Devenir membre du groupe de travail sur les compétences

Représentation des groupes

Ce groupe de travail sera formé de bénévoles et il inclura idéalement des experts en la

matière et d’informateurs clés. Parmi ceux-ci, mentionnons des représentants bénévoles de

l’industrie, du gouvernement et du milieu universitaire, avec une représentativité :

  • De tous les échelons du gouvernement
  • Du point de vue pancanadien
  • Des petites, moyennes et grandes entreprises
  • De tous les secteurs et les sous-secteurs de l’industrie alimentaire

Étendue de l’expertise

Ce groupe de travail requiert des représentants qui sont des experts et qui peuvent exprimer clairement :

  • Les rôles des emplois, soit au gouvernement ou dans l’industrie, qui sont responsables de la salubrité des aliments
  • Les tâches réalisées par les rôles qui sont spécifiques à la salubrité des aliments
  • Les compétences requises pour faire ces tâches
  • Les explications techniques exactes et détaillées des compétences et/ou des objectifs d’apprentissage
  • Le déroulement idéal de l’apprentissage sur la salubrité des aliments (compétences) qui devrait se produire aux points critiques dans le cycle de vie des rôles d’emplois spécifiques

Attentes et engagement

En tant que membre du groupe de travail sur les compétences de Safe Food Canada (Salubrité des aliments Canada), une attribution des tâches unique vous sera offerte où vous aurez un impact direct sur le cadre de collaboration dans toute la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Ce que nous avons besoin de vous :

  • Représenter vos domaines d’expertise et exprimer clairement les rôles d’emplois, les tâches, les compétences, les objectifs d’apprentissage et les étapes d’apprentissage
  • Réviser le travail fait par les autres membres du comité et fournir votre apport et vos rétroactions sur celles-ci
  • Donner votre accord sur l’approche, le processus et les standards qui seront appliqués, avec les livrables nécessaires pour ce groupe de travail
  • Respecter l’échéancier (voir ci-dessous)
  • Participer à toutes les réunions
  • Effectuer des rapports mensuels des contributions non financières
  • Promouvoir et favoriser le travail et les livrables du comité

Réunions

Nous estimons qu’il y aura cinq réunions qui dureront entre une et deux heures chacune, en plus d’un minimum de trois sessions d’une journée complète chacune, pour compléter le cadre de compétences initial. Un engagement de temps additionnel sera requis en fonction de la progression du cadre. On prévoit que l’effort de développement des compétences s’étendra sur plusieurs années et qu’il sera structuré pour permettre aux membres de participer à des sous-groupes ayant des responsabilités à court terme (pendant 3 à 6 mois).

Échéancier

  • Réunion de lancement du groupe de travail sur les compétences : avant le 30 mars 2016
  • Cadre de haut niveau pour les modèles de compétences : avant le 30 juin 2016 (le calendrier est à déterminer)
  • Établissement des priorités, planification : 30 juillet 2016
  • Lancement du développement de modèles individuels : août 2016

Qui recherchons-nous ?

Nous sommes à la recherche d’informateurs clés et d’experts en la matière qui possèdent

une expertise technique et une expérience pertinente. Si vous vous reconnaissez,

communiquez avec nous dès maintenant pour ne pas manquer la réunion de lancement :

1.     Expertise dans la réglementation

  • Des connaissances d’expert des règlementations existantes et à venir, avec une compréhension des différences entre les états courants et les états ciblés des réglementations ainsi qu’une compréhension des conséquences de celles-ci sur les organismes de réglementation et sur l’industrie
  • La connaissance des rôles des régulateurs (les inspecteurs et les responsables de l’élaboration des politiques aux niveaux provincial, fédéral et municipal) qui requièrent des compétences en salubrité des aliments
  • Une habileté à exprimer clairement les tâches reliées à la salubrité des aliments de ces rôles d’emploi et à exprimer les compétences requises pour effectuer lesdites tâches
  • Une habileté à organiser les données relatives aux compétences (rôles, tâches, compétences) dans une structure logique
  • Une connaissance éclairée des priorités pour le développement des compétences pour une industrie ou un secteur spécifique

2.     Expertise dans l’industrie

  • Une connaissance de l’industrie et des rôles des secteurs et sous-secteurs qui requièrent des compétences en salubrité des aliments
  • Une habileté à exprimer clairement les tâches reliées à la salubrité des aliments de ces rôles d’emploi et à exprimer les compétences requises pour effectuer les dites tâches
  • Une habileté à organiser les données relatives aux compétences (rôles, tâches, compétences) dans une structure logique.
  • Une connaissance éclairée des priorités pour le développement des compétences pour une industrie ou un secteur spécifique

On accordera la priorité aux représentants qui ont une expertise dans au moins deux industries ou secteurs.

3.     Expertise technique

  • Un expert technique des compétences détaillées requises en salubrité des aliments et ayant un point de vue sur la structure et l’organisation idéale de ces compétences
  • Un point de vue sur les lacunes dans les offres d’apprentissage (cours et programmes) relatifs à la salubrité des aliments

On accordera la priorité aux représentants qui ont de l’expérience dans la conception de contenu et dans l’élaboration d’un ou de plusieurs cours ou programmes relatifs à la salubrité des aliments.

Pour toute question, veuillez écrire à contact@safefoodcanada.com dès que possible. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.